Le centre de recherche HEKI fournit une expertise de pointe en R&D pour l’étude des phénomènes hydrauliques et structurels affectant la performance et la durée de vie des turbine hydrauliques

Mission et objectifs

La mission du Centre d’innovation en hydroélectricité Heki est de former une relève hautement qualifiée aux entreprises œuvrant dans la production hydroélectrique et de réaliser des recherches appliquées aux turbines hydrauliques répondant aux besoins de l’industrie.

Nous réalisons des mesures de performance hydrauliques classiques comme des collines de rendement et des courbes de cavitation, mais notre expertise principale en Recherche et Développement est axée sur les interactions fluide-structure dans les turbines hydrauliques. Nos recherches sont réalisées dans un environnement contrôlé et à la fine pointe des technologies de mesure en mécanique des fluides et des structures. Ces études ont pour but d’améliorer la connaissance des interactions fluide-structures dans les turbines hydrauliques dans différents régimes d’opération. L’un des buts de ces études est aussi d’aider à l’amélioration de la précision des modèles de simulations numériques.

Un peu d'histoire

Heki perpétue une tradition de recherche et de développement en turbomachines au département de génie mécanique de l’Université Laval, et ce, depuis plus de trente ans.

 

Cette expertise est bâtie sur les travaux du professeur Herbert Netsch, docteur de l’Université de Vienne et spécialiste reconnu dans le domaine des machines hydrauliques. La Professeure Claire Deschênes, qui a pris sa retraite en 2019, a réalisé la plateforme d’essais du LAMH et démarré le Consortium de recherche en machines hydrauliques en 2007. Aujourd’hui, avec l’ajout de nouveaux professeurs et une nouvelle direction, HEKI se concentre sur la recherche en ingénierie des turbines hydrauliques vers les applications de développement durable, la compréhension des phénomènes fluides non stationnaires et la validation numérique au moyen d’investigation expérimentale.